TECH-WAY pour tous vos besoins en dératisation, désinsectisation, VO, VMC, ramonage, ventilation, protection incendie et travaux d’entretien.

Santé : la qualité de l’air dans l’habitat

Mai 7, 2020 | Hygiène de l'air

Un citadin passe environ 80% de son temps dans des espaces clos (bureaux, habitat, transports, …) Il mange en moyenne 1 kg de nourriture, boit 2 litres d’eau et respire… 15 mille litres d’air chaque jour. La qualité de cet air, en particulier dans les espaces clos où nous passons 80% de notre temps, est ainsi devenue une préoccupation majeure au fil des dernières années.

Une bonne qualité de l’air intérieur implique une bonne ventilation. A défaut d’une bonne ventilation, votre logement sera en effet trop humide provoquant le développement de moisissures et bactéries, en particulier dans les pièces d’eau. De nombreux individus souffrent des effets du manque de ventilation : asthme, allergies, arthrose sont quelques-unes des maladies liées à des environnements trop humides. Les populations les plus vulnérables sont les personnes âgées mais aussi les jeunes enfants, en particulier pour les maladies respiratoires.

Contrairement aux idées reçues, la pollution à l’intérieur est souvent plus importante qu’à l’extérieur. Jusqu’à dix fois dans des zones dans lesquelles le trafic est important. C’est pourquoi l’OMS considère que la pollution de l’air, à l’intérieur comme à l’extérieur, est le principal risque pour la santé dans le monde. Sur les 7 millions de décès associés à la qualité de l’air dans le monde, on estime que 60 % d’entre eux sont la conséquence de la pollution intérieure.

Quelles sont les sources de la pollution intérieure ?

  1. Bien entendu, la première source de pollution intérieure est la pollution extérieure. Elle-même étroitement liée à l’environnement immédiat du logement : présence d’axes routiers importants ou usines à proximité par exemple.
  2. En second lieu, on retrouve la pollution liée aux matériaux présents dans les logements, que ce soit les matériaux de construction, les peintures mais aussi de l’ameublement ou de la décoration.
  3. Enfin, la pollution intérieure est la conséquence du mode de vie des occupants eux-mêmes : l’utilisation de produits chimiques ou insecticides, le manque d’aération quotidienne, le type de système de chauffage, le tabagisme et même la qualité et la fréquence du ménage.

La pollution intérieure peut ainsi être une pollution biologique (bactéries, virus, spores de champignons liés à l’humidité), une pollution physique (l’amiante notamment) ou chimique (oxyde d’azote, métaux lourds, etc.)

D’où proviennent les microchampignons dans un logement ?

Leur présence, sous forme de moisissures, est liée à la présence d’humidité et une aération insuffisante. L’humidité est souvent la conséquence d’une mauvaise ventilation et/ou d’une isolation excessive mais elle peut également résulter d’infiltrations, remontées capillaires ou de dégâts des eaux. Les effets de ces microchampignons sur la santé sont nombreux :

  • Allergies
  • Infections (bronchites, pleurésies, alvéolites)
  • Effets toxiques

On estime qu’il n’existe pas moins de 400 espèces différentes de moisissures dans un environnement intérieur. Ces moisissures sont à l’origine de contaminants comme les COV (Composés Organiques Volatils). Si vous faites le constat d’apparition de moisissures, n’attendez pas. Il est probable que ce soit la conséquence d’un manque de ventilation. Un expert tel que TECH-WAY pourra procéder à un examen et vous recommander des solutions.

Demander un devis

Comment mesurer la qualité de l’air ?

De nombreuses possibilités en matière de mesure de la qualité de l’air sont disponibles sur internet sous forme de kit. Une fois le prélèvement effectué par vos soins, un laboratoire vous remettra un rapport détaillé. Cependant, compte tenu de la diversité des polluants présents dans l’air, la question est de savoir ce qu’il convient de mesurer et quelles sont les valeurs cibles. Même si la plupart des organisations liées à la santé recommandent des valeurs guides, il n’y a pas à l’heure actuelle un véritable consensus sur la définition de la qualité de l’air.

Au-delà de cette mesure, il est également important de mesurer le niveau d’humidité dans un logement et de mesurer la qualité de la ventilation (notamment la pression crée par la VMC). L’absence d’humidité et le bon fonctionnement de la ventilation sont en effet deux des facteurs les plus importants pour vivre dans un environnement sain. En cas de défaut, une mauvaise circulation de l’air par exemple, TECH-WAY vous proposera des solutions simples et concrètes pour optimiser votre installation.

Comment améliorer la ventilation de votre logement ?

En savoir plus sur les prestations de TECH-WAY en matière de ventilation

Demander un devis