TECH-WAY pour tous vos besoins en dératisation, désinsectisation, VO, VMC, ramonage, ventilation, protection incendie et travaux d’entretien.

Les solutions TECH-WAY contre les puces

TECH-WAY propose des solutions de traitement anti-puces efficaces et pérennes. Que ce soit pour votre habitation, votre hôtel ou votre entreprise, nos techniciens seront capables de mettre en place les solutions adaptées. Ils connaissent bien les caractéristiques de chaque nuisible et savent comment les éradiquer durablement.

Les prestations curatives sont généralement réalisées à l’aide d’insecticides accessibles uniquement aux professionnels. Il s’agit de biocides très efficaces qui vous garantissent l’éradication des adultes. En complément de la lutte biocide, TECH-WAY vous proposera des traitements thermiques (vapeur sèche) qui auront pour effet de détruire les oeufs et larves. Pour cela, il faut monter la température au-delà de 100 degrés avec un matériel professionnel.

Il est possible d’utiliser un traitement par le froid car les oeufs et larves sont éliminées en deça de -18°. En fonction de la zone à traiter, TECH-WAY pourra ainsi privilégier la congélation localisée par cryogénie.

Les équipes TECH-WAY qui interviennent chez vous sont de véritables experts formés et certifiés pour utiliser ces techniques. Les techniciens TECH-WAY vont notamment définir quelles préparations et quel dosage afin de traiter le problème tout en préservant l’environnement.

Chacune des prestations TECH-WAY s’articulera ainsi autour d’un process rigoureux :

1

Diagnostic
et identification

Détermination de l’espèce de puces concernée et les facteurs explicatifs de l’apparition de l’invasion.

2

Préparation
du traitement

En cohérence totale avec le type d’infestation et l’environnement.

3

Mise en place
du traitement

4

Suivi de la disparition
de l’infestation

En savoir plus sur les puces

La transmission des puces se fait d’animal à animal mais aussi d’animal à homme. Chacune des 20 espèces présentes en France est associée à un hôte « préférentiel » tel que le rat, le chien, le hérisson, … mais en l’absence de cet hôte, les puces infestent d’autres animaux. La multiplication des animaux en milieu urbain, qu’ils soient domestiques ou non, est ainsi un facteur de prolifération qui explique pourquoi aujourd’hui les locaux d’habitation, les écoles, les hôtels, les bureaux sont confrontés régulièrement à ce nuisible.

Trois espèces de puces sont particulièrement présentes en France : la puce du chat, la puce du chien et la puce de l’oiseau. Chacune se nourrit de sang piquant son hôte plusieurs fois par jour provoquant ainsi des démangeaisons urticantes. C’est un insecte invasif capable de se reproduire et d’infester un bâtiment en très peu de temps.

Ce nuisible est difficile à éradiquer et seul un véritable expert tel que TECH-WAY peut en venir à bout.

Identifier les différentes espèces de puces et réagir

La puce du chat

Principale espèce de puce en France, elle mesure environ 3mm et possède de longues pattes qui lui permettent de sauter. Vous les trouverez sur votre animal de compagnie mais aussi là où il se repose, dans son panier notamment. La puce du chat se nourrit aussi de sang humain.

La puce du chien

Elle se nourrit essentiellement de sang de chien et de chat mais peut aussi piquer l’homme. Très active, elle est capable d’effectuer des bonds de près de 20 cm et ainsi de changer d’hôte très facilement. On la retrouve également souvent dans les pelouses des jardins.

La puce des oiseaux

Comme son nom l’indique, on la retrouve pour l’essentiel dans les nids et sur leurs hôtes. Elle peut néanmoins également piquer les humains.

Compte tenu des risques sanitaires associés à la présence de puces, il est fortement recommandé de traiter le problème sans tarder.

Si vous avez un animal de compagnie, la meilleure façon d’éviter une infestation de votre habitat est de passer régulièrement l’aspirateur sur les tapis, de penser à vider votre sac d’aspirateur dans un sac fermé hermétiquement, de secouer les tapis des animaux à l’extérieur en évitant de faire tomber les oeufs éventuels dans votre intérieur et de laver les coussins de vos animaux chaque semaine.

FAQ

A quoi sont dues les démangeaisons de puces ?

De nombreuses espèces de puces piquent. Une puce adulte pique plusieurs fois son hôte, provoquant des démangeaisons dites urticantes. Il s’agit de lésions cutanées qui peuvent même parfois provoquer des oedèmes.

Les puces transmettent elles des maladies ?

Oui, les puces peuvent en particulier transmettre la peste, le typhus, des staphylocoques et c’est la raison pour laquelle cet insecte est considéré comme nuisible et dangereux. Au-delà de ce risque, certaines personnes peuvent également développer une allergie.

Est-ce que les puces d’un animal peuvent se transmettre à l’homme ?

Absolument. C’est le cas notamment de la puce du chat ou de la puce du chien. Cette dernière fait des bonds de près de 20 cm qui lui permettent de changer facilement d’hôte.

Comment repérer la présence de puces ?

Votre animal de compagnie vous fera très vite comprendre s’il fait l’objet d’une infestation de puces en se grattant énergiquement. Vous en aurez confirmation en observant son pelage et en recherchant ces petits insectes marron-rougeâtres de 2 mm de long environ. Il faut chercher en particulier dans le cou de votre animal et sur son postérieur.

Bien souvent après avoir fait traiter son animal de compagnie, on pense s’être débarrassé du problème alors qu’il subsiste sous la forme d’œufs incrustés dans votre moquette par exemple. En effet, même si les adultes se nourrissent de sang, les larves se nourrissent de matière organique qu’elles trouveront dans les tapis ou entre les lattes de parquet.

C’est pourquoi l’infestation reprend peu de temps après.

À quoi ressemblent des piqûres de puces ?

Il s’agit de petits points rouges sur la peau que l’on retrouve en particulier au niveau des pieds et des jambes. Généralement, vous trouverez 2 ou 3 de ces points rouges sur une même zone car la puce pique plusieurs fois. Les bébés et les jeunes enfants sont davantage à risque, notamment parce qu’ils aiment jouer sur le sol, la moquette, etc …

Quelles sont les obligations de traitement ?

Comme le rappelle la chambre syndicale de la CS3D, l’article 121 des Règlements Sanitaires Départementaux demande aux occupants des logements et autres locaux de maintenir propre et de prendre toutes les dispositions nécessaires en vue d’éviter la prolifération des insectes et vermines telles que les blattes, les punaises, les puces, etc…

Actualités