TECH-WAY pour tous vos besoins en dératisation, désinsectisation, VO, VMC, ramonage, ventilation, protection incendie et travaux d’entretien.

La prolifération des guêpes à la fin de l’été

Sep 12, 2020 | guêpes

C’est vers la deuxième moitié de l’été que les guêpes sont les plus invasives pour l’être humain et ce phénomène est étroitement lié au cycle biologique de ces insectes et à leur alimentation.

Même si elles sont parfois gênantes et qu’elles présentent une menace pour l’homme lorsqu’elles sont trop nombreuses et surtout vivent trop proches d’une habitation, il ne faut pas oublier que les guêpes sont également des insectes très utiles qui participent à la régulation de nombreuses autres espèces nuisibles.

Au printemps et au début de l’été, les guêpes sont avant tout à la recherche de protéines. Les ouvrières en effet ont pour mission de nourrir les larves en leur apportant des chenilles ou des mouches. Les proies sont généralement mâchées, voire légèrement ingérées, avant d’être apportées aux larves affamées. En récompense de ce travail, la larve donne à la guêpe une sécrétion sucrée, très riche en glucides dont la guêpe a besoin et dont elle devient véritablement « accro ».

A l’âge de 2 semaines environ, la larve n’a plus besoin de ces apports en protéines et referme elle-même l’alvéole dans laquelle elle va terminer son développement pupal. Progressivement, au fil de la métamorphose du couvain et la fermeture progressive des alvéoles, notre malheureuse ouvrière ne peut plus avoir son apport en sécrétion sucrée et son comportement change : les guêpes s’intéressent ainsi de plus en plus aux fleurs qu’elles pollinisent comme les abeilles mais elles vont également se tourner vers nos assiettes, riches en glucides, ce dont elles raffolent.

CQFD

Problème de guêpes ? Demander un devis